Les moines de la forêt

Les moines de la forêt : une tradition du bouddhisme Theravāda.

Cette tradition monastique bouddhiste a été principalement développé en Thaïlande (début 19ème), puis s’est répandue au Myanmar et au Sri Lanka.

Il s’agit d’une école du bouddhisme très austère et très orthodoxe centrée essentiellement sur la pratique de la méditation et uniquement sur l’étude du Tipitaka (principalement Sutta Pitaka et Vinaya Pittaka car le Bouddha y est souvent décrit comme un ascète qui habite la forêt).

La pratique de la méditation y compris samatha bhāvanā et vipassanā bhāvanā sont des points centraux de cette tradition tout comme le respect du Vinaya (la discipline et le respect des règles monastique).

 

Pratique et mode de vie

Basés essentiellement sur le respect des règles d’origine établie par le Bouddha, on les appelle moines de la forêt parce-qu’ils perpétuent les enseignements historiques du Bouddha, lui-même, ayant vécu principalement dans les forêts pendant sa période d’ascétisme, de sa recherche spirituelle, de son illumination et dans la transmission de son enseignement dans la période suivante.

Les monastères des moines de la forêt sont généralement situés dans des endroits très éloignés des zones urbaines, au cœur de forêts et en contact permanent avec l’environnement naturel.

t

Le saviez-vous ?

Les moines de la forêt sont considérés comme étant très expérimentés dans la pratique de la méditation notamment par une pratique intense agrémentés par des périodes de jeûne. Cela leur permet de développer des capacités spirituelles très importantes.

Les représentants contemporains les plus connus de cette tradition sont Ajahn Chah (Thaïlande) et Ajahn Sumedho (Etats-Unis).

L'importance de la respiration avec Anapanasati

Vénérable Sugathawanso Thero

Vénérable Sugathawanso Thero Né le 16 Novembre 1981 dans la ville de Digana, Province de Kandy, Sri Lanka, il devient jeune moine Bouddhiste (“Samanera” en pāli) au monastère de Sri Kalyāni Yogāshrama Samstha (1) sous la guidance de Ven. Royal Pandith Kadawadduwa Sri...
En savoir +

Vénérable Nauyane Ariyadhamma Maha Thero

Vénérable Nauyane Ariyadhamma Maha Thero Né le 24 avril 1939 et décédé le 6 Septembre 2016, il fut un célèbre moine sri lankais et enseignant senior du Dhamma(1) et de la méditation, principalement au Sri Lanka et au Myanmar (Birmanie). Durant les années 1960, Ven....
En savoir +

(1) Le bouddhisme Theravāda, appelé également la Doctrine des Anciens ou la Doctrine des Doyens s’appuie sur le canon bouddhique Theravāda écrit en langue pāli et nommé Tipiṭaka. Il comprend de nombreux textes basés sur les récits les plus anciens des enseignements du Bouddha.

La branche du bouddhisme Theravāda est une branche primitive du bouddhisme et elle est relativement conservatrice. Le Sri Lanka se définit comme le berceau du bouddhisme Theravāda. L’introduction de cette pratique commence au 3ème siècle avant J-C. Le  pays étant insulaire, il fut protégé des invasions extérieures et la Doctrine des Anciens y prospéra. Deux siècles plus tard, le canon bouddhique Theravāda fut rédigé au Sri Lanka lors du Concile de Tambapanni, connu comme le 4e Concile bouddhique de la tradition Theravāda. Les nombreux textes basés sur les paroles du Bouddha sont retranscrits par une assemblée de plus de 500 moines pendant plus de 3 ans. À cette époque, le Sri Lanka devient alors le centre spirituel du bouddhisme Theravāda suivi principalement par l’ethnie cingalaise du pays. Le bouddhisme Theravāda est pratiqué dans différents pays à travers le monde, mais il reste essentiellement diffusé en Asie du Sud Est comme en Thaïlande, au Myanmar (Birmanie), au Cambodge, au Laos et au Sri Lanka.

Aujourd’hui les Bouddhistes Theravāda se dénombrent à plus d’une centaine de millions d’adeptes de par le monde. Depuis quelques décennies, le bouddhisme Theravāda a également commencé à se développer en Occident.